Actualités

Continuité pédagogique : 900 cartes SIM offertes en un temps record

Publié le mardi 13 avril 2021 14:55 - Mis à jour le mardi 13 avril 2021 16:15
Photo de distribution de carte SIM
Distribution de cartes SIM, prêts de tablettes, Espace Numérique de Travail actualisé... les agent·e·s du Département ont agi aux côtés des chef·fe·s d’établissement pour assurer la continuité pédagogique dans les meilleures conditions.

« Comme l’an dernier, on se trouve dans une période très compliquée d’école à la maison » souffle Mario Chelza, principal du collège Christine-de-Pisan à Aulnay-sous-Bois devant une dizaine de parents d’élèves. « Le Département sait que les familles ont des problèmes de connexion et met à disposition du matériel pour aider les adolescent·e·s à suivre les cours à distance au mieux ». Le président Stéphane Troussel, présent le 9 avril pour la distribution d’une soixantaine de cartes SIM dans ce collège, a tenu à « prendre le pouls » des familles et des équipes éducatives sur le terrain avant les vacances de printemps.

Des collégien·ne·s connecté·e·s durablement

« Au total, 1900 cartes SIM de 16 Go ont été mises à la disposition des collèges pour les écoliers de Seine-Saint-Denis » déclare Marie Carpio, cheffe des projets numériques de la Direction départementale Enfance et Jeunesse. Elle ajoute : « Depuis une semaine (N.D.L.R. : date des annonces du président de la République), nous avons distribué aux chefs d’établissement 900 nouvelles puces rechargeables automatiquement tous les premiers du mois pendant un peu moins d’un an ».
Très facile à utiliser, la carte SIM permet de partager une connexion Internet grâce à un système de 4G avec un ensemble d’équipements numériques (téléphones portables, ordinateurs..). Les adolescent·e·s auront ainsi largement assez de débit pour suivre les cours en visioconférence ou surfer sur le web pour s’instruire ou réaliser leurs devoirs. « Les familles mal à l’aise avec le numérique peuvent sans problème nous contacter pour être accompagnées pour installer la puce » ajoute Antoine Guimbaud, responsable technique de l’association Emmaüs Connect qui a noué un partenariat avec le Département pour cette distribution.
Lucqmane, 11 ans, « né avec un téléphone portable entre les mains » n’aura certainement pas besoin de ce service d’assistance. Le jeune garçon a déjà connecté la tablette numérique distribuée quelques jours auparavant par le collège et a suivi les premiers cours en visioconférence donnés par ses professeur·e·s. Sa maman, Samira, qui suit attentivement sa scolarité, se réjouit quant à elle des nouvelles fonctionnalités de Webcollège, l’Espace Numérique de Travail des collèges : classes virtuelles, cahier de texte, outils de communication entre parents et professeur·e·s...

Distribution de paniers repas, accueil des enfants prioritaires...

Pour bien apprendre, mieux vaut avoir le ventre plein ! Les élèves défavorisé·e·s ou les enfants des personnels prioritaires (soignants ou membres d’établissements de santé ou sociaux et médico-sociaux...) peuvent, s’ils·elles le souhaitent, recevoir des paniers repas distribués à la demande par les établissements. Ce service a cependant été très peu sollicité par les familles et ne concernerait que deux ou trois élèves par site.
Tidjane, 13 ans, fils d’une aide-soignante très mobilisée par la crise sanitaire, a bénéficié d’une prise en charge dans les locaux du collège Raymond-Poincaré à La Courneuve. « Les professeurs m’aident depuis deux, trois jours à faire mes devoirs » indique le collégien quelque peu dérouté par un accompagnement scolaire inédit et personnalisé en salle des professeur·e·s. « Comme j’ai des difficultés en géométrie et que je suis seul à la maison, ma mère préfère que je fasse des exercices avec Monsieur Clavier (NDLR : professeur agrégé de mathématiques) ».

Les équipes pédagogiques des collèges séquano-dionysiens se sont rapidement adaptées aux changements induits par l’enseignement à distance et l’adaptation du calendrier scolaire. « Nos enseignants se sont préparés tout au long de l’année et sont maintenant rodés » se félicite Nicolas Robert, principal adjoint du collège courneuvien. Et on le croit tout à fait au vu du calme et de la bonne humeur partagée dans les couloirs entre les parents et les agent·e·s administratif·ve·s quelques heures avant les vacances de printemps...

Des remises à niveau virtuelles du 10 au 26 avril 2021

Les collégien·ne·s qui éprouvent des difficultés ont pu s’inscrire à des stages de réussite à distance sur une des deux semaines des vacances de printemps, à raison de trois ou quatre modules de deux heures chacun par semaine. Les e-élèves volontaires travaillent en effectif réduit, ce qui favorise la concentration et la consolidation des acquis fondamentaux.